Decli centre prendre

Zoom sur l’audit comptable et financier d’une entreprise

Ordinateur Portable, Ordinateur

Toute entreprise a recours à l’audit comptable et financier dont la finalité est de certifier ses comptes. Ce sont les informations chiffrées qui feront l’objet d’une vérification, laquelle requiert l’intervention d’un expert indépendant appelé auditeur. L’audit comptable et financier est une mission légale qui consiste donc à examiner les états financiers de l’entreprise.

Rappelons que la comptabilité générale, qui est obligatoire et qui est une synthèse de toutes les informations comptables, peut être consultée par tout public (organisme privé, public, investisseurs, partenaires, associés, actionnaires, collaborateurs). Ces informations sont généralement regroupées dans le bilan annuel et le compte de résultats. C’est pourquoi, ces documents doivent avoir été authentifiés par un commissaire aux comptes et cela afin d’en prouver la pertinence, l’exactitude et la sincérité.

Le rapport du commissaire aux comptes est rédigé suivant les normes de la profession : celui-ci contient trois éléments distincts qui sont la certification des comptes, la justification des appréciations ainsi que les vérifications par rapport aux textes de loi. Le rapport aboutit à la conclusion finale, qui peut être la certification sans réserve, avec réserve, ou le refus de certification dont les motifs doivent être évoqués.

La certification sans réserve :les comptes sont sincères et réguliers ; les règles et les normes en vigueur ont bien été appliquées.

La certification avec réserve :les comptes peuvent présenter des anomalies ou susciter des doutes sur leur régularité. Le commissaire aux comptes recommande alors à ce que des corrections soient apportées.

Le refus de certification : ce refus a lieu en cas d’absence de correction des anomalies constatées, ou encore lorsque le commissaire aux comptes ne peut exprimer son opinion en raison de l’indisponibilité d’éléments probants ou de l’existence d’informations trompeuses.

La certification avec réserve et le refus de certification doivent alors faire l’objet d’un motif précis émanant du commissaire aux comptes.

Un cabinet d’expertise comptable expérimenté propose le plus souvent ce type de prestations : vous pouvez obtenir plus d’informations sur Cocerto.fr.

Commentez.

Les publications similaires de "Entreprendre"

  1. 6 Déc. 2018Expert-comptable ou conseiller en gestion de patrimoine : bien choisir pour bien gérer715 visites
  2. 3 Juil. 2018Les bureaux pour professionnels sont vraiment différents1096 visites
  3. 30 Juin 2018Avant d'entreprendre pensez à louer un box930 visites
  4. 22 Mai 2018Les entrepreneurs aiment domicilier leur activité à Paris899 visites
  5. 20 Avril 2018Qu’est-ce que la comptabilité de trésorerie et la comptabilité d’engagement ?1602 visites
  6. 14 Avril 2018MEDEOS gère des maisons de retraite depuis 19921113 visites